Le diabète chez le chien et le chat

Chiens et chats diabétiques

Pour aider l’organisme du carnivore domestique à réguler son taux de sucre (glycémie).

Le pancréas s’écrête une hormone : l’insuline.

Pendant les repas, des glucides sont absorbés puis transformées en glucose au niveau de l’estomac et rejoignent la circulation sanguine.

L’insuline est alors sécrétée par le pancréas.

Faisant ainsi baisser la glycémie.

Le rôle du pancréas chez le carnivore domestique

Le pancréas synthétise et libère les quantités d’insuline nécessaires à la maîtrise du taux sanguin de glucose.

Le diabète sucré est caractérisé par une hyperglycémie chronique (taux de sucre dans le sang trop élevé) liée à une déficience.

Soit de la sécrétion de l’insuline, soit de l’action de l’insuline, soit des deux.

Cette hormone ne remplit plus son rôle de régulation de la glycémie.

Le pancréas devenu incapable de synthétiser l’insuline conduit le chien et le chat vers une insulinodépendance.

Les injections d’insuline deviennent vitales.

Les acides gras pour l'organisme de l'animal

Dans l’organisme de votre animal, les acides gras et le glucose rivalisent en tant que source énergétique

Les acides gras étant plus facilement dégradés que le glucose pour produire de l’énergie, leur utilisation est donc favorisée.

L’organisme du chien et du chat fonctionne tels les réseaux sociaux : tous les organes communiquent entre eux.

Les cellules graisseuses chez l'animal

Les cellules graisseuses communiquent avec le squelette de votre animal.

Par rapport à l’homme, l’organisme de votre animal ne peut synthétiser les sucres simples ou complexes.

Il en est incapable.

Le nombre de cas de chiens et de chats atteints de diabète augmente.

Alimentation pour le chien et le chat diabétique

Les vendeurs de croquettes, boîtes et autres aliments industriels vous ordonnent de mettre votre animal au régime dès le début de sa vie.

Si c’est le cas, c’est un indicateur comme quoi ce produit possède un taux de sucres trop élevé pour le métabolisme de votre animal.

L’alimentation hyper-transformée (croquettes, boîtes, sachets fraîcheurs), mais aussi le riz et les pâtes contiennent un taux en sucres trop élevé pour le carnivore domestique.

Cette solution facile et rapide est trop complexe pour le métabolisme du chien et du chat.

Elle finira par fatiguer son pancréas (vomissements), son foie et ses reins.

Le pancréas s’affaire à produire de l’insuline toujours en plus grande quantité.

Cette nourriture hyper-transformée, jour après jour, deviendra un poison toxique pour la santé de votre animal de compagnie.

Les hyperglycémies répétées ont des effets délétères sur l’organisme de l'animal

Notamment sur les nerfs et les vaisseaux sanguins et par voie de conséquence sur de très nombreux organes.

L’animal urine abondamment et fréquemment : polyurie

Une soif intense et répétée : polydipsie

Son appétit augmente : (polyphagie) et pourtant un amaigrissement conséquent.

Fatigue et faiblesse musculaire.

Infections récidivantes touchant principalement la peau et les appareils génitaux.

Une cicatrisation lente et difficile.

Des problèmes de santé récurrents.

L'hyperglycémie désigne une élévation anormale et trop importante du taux de sucre dans le sang du chien et du chat

Les hyperglycémies provoquent de nombreuses modifications chimiques, conduisant à l’altération du nerf jusqu’à sa destruction par « apoptose » des neurones (autosuicide cellulaire).

Ces changements de plus en plus irréversibles conduisent à l’apparition de nombreux troubles.

Le sucre dans le sang épaissi et rigidifie les parois vasculaires favorisant la formation de plaque d’athéromes (dépôts de graisse sur la paroi interne des vaisseaux sanguins).

Prévenir au lieu de guérir

Une alimentation naturelle, équilibrée et de haute qualité digestive en est le maître mot.

Éviter à l’animal domestique les apports importants de sucres (céréales).

Ainsi que les additifs et les médicaments antiparasitaires par voie orale à usage inutile (par anticipation) et répété.

Les carnivores domestiques ont besoin de 47,7 jours pour éliminer par leurs canaux biliaires : vermifuge et anti-puce.

Un surdosage peut-être dangereux pour son foie (vomissements) et ses reins.

La fragilité des reins chez le chien et le chat

Le rein est l’organe épurateur de l’organisme de votre animal.

Il filtre le sang pour en extraire les déchets.

Ce filtre s’encrasse et se détériore à cause du diabète et des produits chimiques et autres additifs (croquettes sans céréales).

Le rein ne peut plus remplir son rôle.

Il laisse dans le sang des composés qui ne devraient plus y être (urée et créatinine).

Et, il en laisse passer d’autres qui devraient rester dans le sang (l’albumine).

La diététique canine et féline

Cabinet LETELLIER & Associés

Ouvert tous les jours de 9 h 00 à 12 h 00 et de 14 h 00 à 18 h 00 

(sauf le dimanche et les jours fériés)

Formulaire à remplir